Les nouvelles extensions Internet, poudre aux yeux et arnaque financière ?

share it
 

Jeudi 14 juin 2012, on a lu un peu partout dans la presse, spécialisée ou non, la grande nouvelle annonçant l’arrivée des nouvelles extensions des noms de domaine.
Que va-t-il donc se passer ? 
Nous connaissons déjà les .com, .fr, les .net ou .org.. Actuellement il n’existe que 22 suffixes homologués (.com, .org,.net,…) et 280 nationaux (.fr,.uk, …). Nous allons désormais croiser sur la toile .paris, .art ou .web., à partir de mi-2013. L’ICANN (*) a ainsi rendu publique une liste de 1 930 extensions, choisies après un processus laborieux. 
Soulignons, par exemple, que parmi ces 1 930 extensions, 66 concernent des lieux géographiques (.Paris, .Corsica...) et 116 ne sont pas en caractère latin (le plus souvent en chinois ou japonais). 
Quelles extensions et pour qui ?
Ce sont les entreprises et autres entités (pays, villes, associations ...) qui ont effectué une demande auprès de l'ICANN, après un appel à candidature. Chaque entité a pu demander une autorisation pour une seule extension ou pour plusieurs extensions.Par exemple, en France, L’Oréal a déposé 14 demandes de créations d’extensions .Skin, .Salon, .Makeup, .Hair, .Beauty, .Redken, .Maybelline, .Matrix, .Loreal, .Lancome, .Kiehls, .Kerastase, .Garnier, + une extension en chinois.
Il est par ailleurs tout à fait possible que certaines candidatures aient été réalisées sur la même extension.Par exemple, l'extension .App est celle qui a été le plus demandée, elle l’a été 13 fois, notamment par Google, Amazon et le fabriquant de la tablette Tri Ventures. 
Mais ... Si la même extension est réclamée par plusieurs entités, qui remporte la mise ? Et bien, les enchères seront ouvertes... beaucoup de transactions et de tractations en tout genre en perspective .... personne n’explique vraiment comment cela se passera dans les faits !
Quel prix pour une demande (il faut le vouloir vraiment) ? 
L'appel à candidature est une manne financière pour l'ICANN, qui facture 185 000 dollars la création de l'extension; sans compter le loyer et la maintenance qui s’élèvent ensuite à 25 000 dollars par extension, par an. 
On constate donc que c’est une bataille de titans, réservée aux grands noms du privé ou aux grands comptes. Ce système semble assez pervers. Au delà de l’utilité de ces extensions - tout le monde s’accorde très bien aujourd’hui pour aller sur loreal.fr, pourquoi irait-on plus sur loreal.loreal demain ? - ce système oblige les entités à débourser des sommes énormes afin de protéger leur nom ou leur marque dans le seul but d’éviter que ceux-ci se fassent détournés. En clair, cela force les entités à acheter ces noms de domaine, même si elles n’en ont pas besoin ! 
L’ICANN peut donc se réjouir, beaucoup d’argent va rentrer dans ses caisses. Son chiffre d’affaires s’élève déjà à plus de 350 millions de dollars, uniquement pour traiter les appels à candidature. Ajoutons à cela, les 25 000 dollars annuels pour chaque extensions et les mises aux enchères des domaines les plus concurrentiels.
Pour conclure, précisons que l’ICANN ne gère que 1 000 dossiers par an. Un nouvel appel à candidature devra être lancé pour que les entités qui voudraient créer leur nouvelle extension, puissent le faire. On nous l’annonce dans 3 ans.... peut-être.... (*) source Wikipedia : ICANN pour Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (en français, la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) est une autorité de régulation de l’Internet. C’est une société de droit californien à but non lucratif contrôlant l’accès à tout domaine virtuel, qu’il soit générique ou national.

    Projets     C'est nouveau     Le web by GonnaEat     Chez GonnaEat     Up and Down

share it
 

BlogEat

Le blog de GonnaEat est un lieu d’échange. On l’alimente avec des articles et des actualités qu’on aime et qu’on a envie de partager. Au gré de nos humeurs, on peut y trouver des résumés de news lues ailleurs, des pensées qui nous sont propres ou des contenus très sérieux et très professionnels. Dans tous les cas, on veut écrire pour le plaisir et pour faire plaisir.
Dans le blog de GonnaEat, on y met ce qu’on aime, ce qu’on pense être intéressant pour vous, pas ce qu’il faudrait y mettre pour faire bien !

1511Nouvelle boutique en ligne Chez Hélène

Du nouveau Chez Hélène en cette fin d’année : une boutique en ligne nouvelle et Responsive !
On retrouve l’univers unique des bonbons, gourmandises et autres plaisirs sucrés dont Hélène a le secret. Il y en a pour tous, des petits aux plus grands sans oublier les professionnels qui ont désormais leur espace dédié. 
La visite se passe de commentaires, on y va puis on y retourne et on y repasse encore… sur place dans le quartier du Marais à Paris, ou en ligne par ici

1511Du nouveau chez Campus Langues

Campuslangues présente une nouvelle page d’accueil, moderne et actuelle. L’objectif de mettre en avant les cours et les apprentissages proposés aux élèves est atteint : information claire et riche, précise et complète. 
Quelques nouveautés également : la possibilité de poser une question en live; un bandeau promotionnel et des galeries photos !
Design par Design Graphis

Et toujours les mêmes fonctionnalités pour les étudiants :